Cabinet de Traitement Varices

Cabinet traitement des varices à Casablanca

MAROC

Spécialités - Phlébologie

Le traitement à la mousse dans des varices de gros calibre consiste en une ou plusieurs injections visant à éliminer des veines inutiles pour rétablir une circulation normale.

L’échographie a apporté une grande précision de repérage et une sécurité accrue.

L’utilisation de sclérosant sous forme de mousse réalise un progrès majeur, avec une efficacité, un bénéfice et des résultats équivalents à la chirurgie.

MODE D’ACTION (EN QUOI CONSISTE-T-IL ?)

Il s’agit d’une ou plusieurs injections d’un produit spécialement étudié, par voie intraveineuse.

Cette substance a un effet d’abrasion sur la paroi veineuse, durcissant la veine (= sclérose en grec), entraînant sa réparation ou son élimination cicatricielle définitive en quelques jours ou quelques semaines.

QUEL EST SON BUT ?

Le rôle principal des veines est d’assurer le retour du sang vers le cœur.

Le traitement vise à rétablir une circulation normale en éliminant les veines inutiles, incontinentes, déformées et dilatées, appelées varices, qui freinent ou font obstacle au retour du sang.

Il n’y a pas à redouter un manque de veines après le traitement puisque les veines éliminées ne remplissant plus leur rôle, le sang a déjà trouvé d’autres trajets de circulation.

Par ailleurs, le traitement ne s’attaque qu’à des veines dites ‘superficielles’ et pas aux veines profondes.

Les différents systèmes veineux ont été évalués lors de l’examen Écho-Doppler qui a été préalablement réalisé.

Le traitement est palliatif. Il n’est pas définitif car la maladie veineuse est chronique, évoluant par pallier.

Il est donc préférable de choisir un traitement facile à répéter.

POURQUOI SUPPRIMER LES VARICES ?

Les veines ont perdu leur élasticité (perte du collagène) et sont dilatées. Leurs valvules chargées d’empêcher le reflux du sang ont été partiellement ou totalement détruites.

Elles sont devenues des varices ne remplissant plus leur rôle de transport du sang vers le cœur.

Les varices favorisent des symptômes: lourdeur, douleur et oedème, avec fatigue, tension, crampes, etc.…

Le sang qui stagne a un effet toxique, et peut contribuer à des complications locales cutanées ou générales telles que: hypodermite, eczéma variqueux, ulcère variqueux, thrombose (phlébite)…

EXISTE-T-IL D’AUTRES TRAITEMENTS POSSIBLES POUR MES VARICES ? OUI :

1 - Le traitement de base est le port d’une compression élastique adaptée à la gravité des varices. Il soulage et limite certaines complications sans éliminer la varice. Cette compression peut être difficile à supporter en fonction de la morphologie du corps ou si l’on habite des régions chaudes …

2 - Pendant longtemps, la chirurgie a été le pilier du traitement. Elle élimine définitivement des veines pouvant parfois, être utiles (pontage cardiaque ou vasculaire). Elle reste adaptée comme alternative ou sera discutée selon au cas par cas. Elle ne traite qu’une partie de la maladie veineuse chronique, peut traiter les grands axes (stripping de saphène) ou des segments de veines (phlébectomies), avec des alternatives qui utilisent les propriétés thermiques du laser, de la vapeur d’eau ou de la radiofréquence.

3 - Le traitement à la mousse des varices peut être employé seul ou en complément d’une intervention chirurgicale. C’est un traitement puissant mais simple pour le patient, ambulatoire, facile à répéter et peu agressif.

COMMENT CHOISIR LE MEILLEUR TRAITEMENT ?

Il convient d’établir un arbre décisionnel qui débute avec un interrogatoire sur l’état général, sur les maladies pouvant interférer sur le traitement, les facteurs aggravants la maladie (sédentarité, variations de poids, prise d’hormone, travail, etc.…)

Un examen écho-Doppler couleur, fait au cabinet sera déterminant en faisant « l’état des lieux » pour proposer la meilleure conduite à tenir.

COMMENT SE DEROULE LE TRAITEMENT A LA MOUSSE ?

Le traitement est fait au cabinet médical. Le patient est couché confortablement.

La ou les injections sont faites par cathétérisme (injection à travers la peau en pénétrant à l’intérieur de la veine), avec une grande sécurité grâce au contrôle et au guidage du geste par échographie. Immédiatement, la ou les veines se resserrent grâce à un spasme.

Des bandes ou des bas de compression pourront être proposés de façon adaptée à chaque cas. Au bout de quelques jours la ou les veines se contractent et durcissent. Le traitement commence à faire son effet.

LE BENEFICE DU TRAITEMENT PAR INJECTIONS ECHO-GUIDEES DE MOUSSE

Cette méthode représente une évolution majeure du traitement des varices. Elle permet de traiter avec succès des veines beaucoup plus importantes (en diamètre et en étendue).

Le produit utilisé (AETOXISCLEROL ou TROMBOVAR) est préparé sous forme de mousse, puis injecté dans les varices par l’intermédiaire d’une aiguille ou d’un petit tube introduit dans la veine sous contrôle échographique (cathétérisme écho-guidé).

L’échographie permet une grande précision de repérage et une très grande sécurité. Elle permet également de contrôler la progression du produit dans les varices lors de l’injection, de juger du bon résultat immédiat et de l’efficacité du traitement lors des séances suivantes.

La mousse sclérosante, obtenue à partir des produits sclérosants classiques (AETOXISCLEROL ou TROMBOVAR), permet un meilleur contact avec les varices et, est parfaitement visualisée à l’échographie. La méthode est moins désagréable puisqu’elle nécessite moins d’injections.

PEUT-ON ENLEVER TOUS LES PETITS VAISSEAUX ROUGES ? OUI :

Il s’agit alors de micro-scléroses. Après avoir traité les grosses varices, s’il y en a, il est possible d’éliminer, les plus petits vaisseaux rouges ou violacés disgracieux (télangiectasies), dont la conséquence est, le plus souvent, une gêne esthétique. Le nombre de séances est fonction de l’importance et du nombre de veinules atteintes.

Le traitement des veinules par micro-sclérose peut avoir les mêmes effets secondaires et complications. Le traitement doit donc être d’autant réfléchi et mesuré. Il peut nécessiter plusieurs séances, du fait de la quantité et de la diffusion ou ’explosion’ des varicosités.

QUELS SONT LES EFFETS SECONDAIRES ?

IMMEDIATS: peu fréquents et parfois désagréables : réaction spasmophile, sensation d’oppression respiratoire, toux, troubles visuels, migraines, picotements des extrémités, sensation de jambes molles, malaise vagal, etc.

A DISTANCE (3 à 10 jours) : le plus souvent bénins : ecchymose (‘un bleu’), à l’endroit de la ponction veineuse, disparaissant sans laisser de trace en une à trois semaines. La pigmentation (trace brune) seraplus longue à s’effacer sur une peau mate (un à plusieurs mois) et ne sera que très rarement définitive.

L’apparition de petites boules sous la peau (indurations ou cordons) le long du trajet de la veine est un phénomène normal et variable lors d’un traitement sclérosant. Cela traduit la bonne efficacité du produit et constitue la réaction première de la veine (sclérose = durcissement). Toutefois il peut survenir une gêne sensible au toucher et parfois une douleur rebelle, avec léger oedème (gonflement) et une rougeur inflammatoire.

QUELLES SONT LES COMPLICATIONS POSSIBLES ?

Les complications accidentelles sont rares ou exceptionnelles : thrombose veineuse profonde (caillot responsable de douleur et de gonflement du membre) avec un risque de 1/150=8 fois inférieur à la chirurgie , choc allergique ou toxique, injection intra-artérielle pouvant être compliquée de nécrose cutanée et/ou musculaire, infections, troubles neurologiques. Certaines sont immédiates, d’autres plus tardives. Leur fréquence est de l’ordre de un pour dix mille traitements.

Vous devez prendre immédiatement contact avec le cabinet en cas de réaction anormale au traitement. Afin de limiter les complications, vous devez signaler vos allergies, vos antécédents de thromboses (phlébites ou embolies pulmonaires) et vos antécédents cardiaques (foramen ovale persistant, anévrisme du septum inter-auriculaire, endocardite, atteinte ou remplacement des valves, angine de poitrine, infarctus du myocarde, troubles du rythme cardiaque).

Par principe de précaution, une grossesse n’est pas souhaitable durant le traitement. De même, une chirurgie lourde programmée ou un voyage de plus de 6 heures ne sont pas souhaitables pendant la période du traitement. L’exposition solaire et les séances d’UV sont déconseillées dans les suites du traitement durant 1 mois.

LE RESULTAT EST-IL DEFINITIF ?

Lorsque toutes les grosses varices auront été traitées et lorsque les réactions se seront estompées, le retour circulatoire veineux se fera à nouveau de façon normale. L’état de la peau sera amélioré.

Des télangiectasies (fines veinules) peuvent parfois survenir et nécessiter un traitement complémentaire. Bien entendu, la maladie veineuse continuera à exister ou évoluer à bas bruit, par pallier (le traitement est palliatif, pas curatif). Il est possible de voir des récidives de grosses varices quelques mois ou années plus tard, variables, selon l’état général, l’hérédité, la survenue de grossesse, les précautions d’hygiène de vie (activité physique, éventuellement sportives, surveillance du poids).

Ces récidives, peu importantes comparativement à ce qui a été traité, nécessitent d’être surveillées et traitées dès que possible. Une prévention, avec visite de contrôle sera utile tous les un à deux ans selon chaque cas. Avant de prendre la décision de faire réaliser un traitement à la mousse, il est important d'en évaluer son opportunité (rapport bénéfice/risque) avec vos médecins.