Cabinet de Traitement Varices

cabinet spécialisé dans le traitement des varices à casablanca

MAROC

Varicosités ou télangiectasies ?

Le vrai terme médical est télangiectasies. Ce sont de toutes petites veinules mesurant moins d'1 mm de diamètre, de couleur rouge, bleue ou violette qui sont présentes principalement au niveau des membres inférieurs. Elles peuvent parfois se retrouver dans d’autres localisations : visage, nuque, bas du dos. Elles sont très fréquentes, plus présentes chez la femme que chez l’homme avant 50 ans.

après 60 ans près de 80% des personnes sont porteuses de télangiectasies, et ce, de façon équivalente chez les hommes et les femmes. Elles sont surtout inesthétiques.

Leur participation aux symptômes veineux (douleurs,lourdeurs de jambes…) n’est pas établie, cependant certains patients peuvent parfois être soulagés après traitement de leurs télangiectasies. Elles se développent de façon isolée, ou sont regroupées en paquets et, dans ce cas, souvent alimentées par une veine plus dilatée et un peu moins superficielle, appelée « veine réticulaire » (diamètre 1 à 3 mm). Elles peuvent aussi se situer dans un contexte d’affection veineuse plus avancée, avec varicesplus ou moins importantes. Enfin, elles peuvent être favorisées par une fragilité capillaire, ou encore survenir après un traumatisme cutané même minime. Certaines télangiectasies apparaissent secondairement à un traitement de varices, ou de télangiectasies pré-existantes, dans un territoire donné. On parle alors de « néotélangiectasies », car ce sont de nouvelles télangiectasies, ou de « matting ». Il s’agit de varicosités particulièrement fines et très regroupées. Le « matting » peut ainsi survenir dans la zone d’un traitement un peu agressif (chirurgie par stripping de la veine saphène par exemple), ou après traitement par sclérothérapie de télangiectasies alors que la veine d’alimentation n’a pas été traitée conjointement ou préalablement. Il peut aussi se produire après un traitement bien conduit, sur un terrain prédisposé.

Bilan avant traitement

Avant de traiter les varicosités, il faut rechercher la cause de leur apparition. Pour cela, votre médecin vasculaire va, en règle générale, réaliser une échographie-Doppler et explorer la zone concernée, mais aussi l’ensemble des veines des membres inférieurs. Cet examen non douloureux va permettre d’établir une cartographie (dessin) de votre réseau veineux. Le cas échéant, il permet de mettre en évidence des veines non visibles à l’œil nu qui alimentent les varicosités. Parfois, le médecin s’aidera d’une lampe spéciale (appelée transillumination).

Comment les traiter ?

1. Si elles sont isolées, sans être alimentées par des veines « nourricières », elles pourront être traitées d’emblée

Avant de traiter les varicosités, il faut rechercher la cause de leur apparition. Pour cela, votre médecin vasculaire va, en règle générale, réaliser une échographie-Doppler et explorer la zone concernée, mais aussi l’ensemble des veines des membres inférieurs. Cet examen non douloureux va permettre d’établir une cartographie (dessin) de votre réseau veineux. Le cas échéant, il permet de mettre en évidence des veines non visibles à l’œil nu qui alimentent les varicosités. Parfois, le médecin s’aidera d’une lampe spéciale (appelée transillumination).

Il existe alors plusieurs types de traitement :

  • la sclérothérapie. Différents sclérosants peuvent être utilisés. Cette technique est la plus efficace et la plus complète , car elle peut traiter tous les types de télangiectasies. La concentration du produit sclérosant peut être adaptée au type de varicosité et à sa profondeur. Le phlébologue utilise une aiguille très fine, et en s’aidant parfois d’une loupe, injecte des petites quantités de produit à chaque piqûre. La douleur est très modérée.

  • le laser exotherme qui consiste à brûler la veinule avec une lumière Laser. C’est une technique efficace, mais qui nécessite un matériel adapté aux varicosités de différentes couleurs que l’on souhaite traiter.

Tous ces traitements sont réalisés au cabinet médical. La durée d’une consultation est de 15 à 30 minutes. Il est possible d’avoir une activité normale après la séance. Pour un résultat optimal, plusieurs séances seront nécessaires (espacées chacune de 1 à 3 semaines). Vous ne pourrez pas exposer la zone traitée au soleil pendant 10 à 15 jours. Des pigmentations pourront apparaître en regard des zones traitées, elles disparaîtront progressivement (parfois plusieurs semaines ou mois sont nécessaires).

2. Les Télangiectasies sont alimentées par des veines nourricières

Si elles dépendent d’une veine nourricière, il s’agira d’abord de traiter celle-ci avant d’injecter les varicosités « quand un robinet fuit, avant d’éponger la fuite, il faut fermer ou réparer le robinet ». Une fois que la ou les veines qui alimentent les varicosités sont traitées, on peut alors « attaquer » ces dernières, avec une des techniques décrites ci-dessus.

Faut-il les traiter absolument ?

Non, il n’y a pas de risque pour votre santé. Il s’agit surtout d’un problème esthétique. En revanche, si vous attendez pour les traiter, elles risquent de se développer de plus en plus avec le temps et leur traitement risque d’être plus long. Même après traitement, d’autres télangiectasies peuvent apparaître avec le temps, car les patients porteurs de télangiectasies ont en général un terrain prédisposé. Un entretien régulier est donc nécessaire pour garder un résultat esthétique optimal.